Kendra Morris, nouveau single Woman – Extrait du EP Babble

kendra-morris-nouveau-single-woman-extrait-du-ep-babble

Kendra Morris

Nouveau single Woman

Extrait du EP Babble disponible chez Wax Poetics

Découverte avec le succès de l’album Banshee et ses nombreux singles comme Concrete Waves ou Pow qui ont fait les beaux jours des playlists des radios des deux côtés de l’Atlantique, Kendra Morris sort aujourd’hui Woman, nouvau single extrait du maxi Ep Babble, paru cet été avec sept nouveaux titres.

Chanteuse phénoménale, Kendra Morris mélange l’intensité de Janis Joplin, la grâce de Dusty Springfield et le charisme des grandes voix de la soul. Dans ses compositions, on reconnait son amour pour le rock et la soul des années 70, et un son actuel nourri aux meilleurs sources du hip hop.Woman montre une fois de plus à quel point Kendra Morris est une chanteuse et une compositrice inclassable, capable d’expérimenter et de sortir des singles imparables qui ne ressemblent à rien de connu.

La vidéo de Woman, inspirée par les films de David Lynch, a été réalisée par le studio Brilliant Champions.

« Quand j’ai écrit Woman, j’étais en studio, troublée après m’être laissée surprendre à regarder des photos de femmes sur Instagram. Je me retrouvais traumatisée par les images postées par quelqu’un que je ne connaissais absolument pas. En regardant le profil de cette personne, je trouvais tout à coup ma vie insignifiante. C’est vrai que je suis un peu horrifiée par toutes ces photos de personnes qui mettent en scène leur vie sur les réseaux sociaux. Ce n’était pas seulement cette personne en particulier qui me mettait mal à l’aise, c’était l’idée de me retrouver obligée de me comparer à elle et d’y penser sans cesse. Aussitôt, le refrain de Woman m’est venu à l’esprit : always gotta be a woman making me feel like shit.

Cela faisait longtemps que je suivais le travail des réalisateurs Jillian et Joe de Brilliant Champions et je leur ai donc proposé de réaliser le clip de Woman en leur expliquant comment j’avais écrit ce titre, avant de leur laisser carte blanche. Je n’ai pas été déçue. » Kendra Morris

Kendra Morris nous rappelle ces chanteuses qui ont marqué la soul musique et le rock du début des années 70, telles que Ruth Copeland et Chaka Khan. Parmi ses contemporains, Kendra Morris aime Mayer Hawthorne, Alice Russell et Leela James.

Ses goûts musicaux se sont développés grâce à la discothèque de ses parents, richement dotée en albums de soul et de funky music produits justement fin des années 60 ou début des années 70.

Enfant, le compagnon permanent de Kendra était sa machine à karaoké, qu’elle utilisait aussi pour s’enregistrer. Plus tard, alors étudiante au lycée de Tampa, Floride, elle s’implique de plus en plus dans des groupes locaux, au point de décider en cours d’année de mettre fin à ses études pour se consacrer à la musique à plein temps. Elle apprend alors la guitare et l’écriture, et intègre un groupe dénommé «Pinktricity», avec lequel elle déménage à New York en 2003 avant de se lancer en solo.

Kendra écrit et compose alors ses propres chansons, et autoproduit 2 EPs: « This won’t hurt a bit » (2007) et « Milk and cookies never lie » (2008). Son premier disque sort en 2010, un EP éponyme, enregistré avec le Producteur et multi-instrumentiste Jeremy Page (issu du groupe That Handsome Devil).

Après une tournée avec le guitariste légendaire Dennis Coffey, ainsi qu’une série de singles commercialisés incluant le titre « Concrete waves » dont la face B a été remixée par DJ Premier, Kendra Morris sort l’album Banshee (2012) sur le label Wax Poetics, suivi en 2013 par l’album de reprises « Mockingbird ».

Ces albums ont tous deux reçu des critiques élogieuses, et plusieurs titres ont été utilisés au cinéma et à la télé : « Banshee » est l’un des thèmes principaux de la fameuse série RAY DONOVAN (S1E10) produite par Showtime, tandis que sa reprise « Shine On You Crazy Diamond » de Pink Floyd illustre la bande-annonce officielle du film « Dead Man Down » (avec Colin Farrell et Noomi Rapace).

Au cours d’une vaste tournée de promotion de l’album Banshee en Europe et une série de concerts dans des salles prestigieuses à Paris, Kendra a parallèlement mené à bien un projet qui lui tenait à cœur depuis longtemps avec ses amis Scarlett Johansson, Julia Haltigan et Holly Miranda, collectif de charme qui sort un single nommé « Candy » co-écrit par Kendra.

Depuis, elle a pris le temps de faire une magnifique petite fille, et la jeune maman a sorti cet été un EP 7 titres « Babble », dont les premiers extraits sont « Avalanche » et « Woman. »

kendra-morris

Fnac
CD Album : Banshee de Kendra Morris
Kendra Morris, auteur-compositeur-interprète basée à New-York a grandi avec un sens aigu de la musique, ses parents ont joué dans plusieurs groupes ensemble et elle pillait régulièrement leurs vinyles pour écouter ses artistes préférés. Son univers musical unique et sa personnalité ne mettront pas longtemps à traverser l’Atlantique avec le titre « Concrete waves » entré en playlist sur Nova dès le printemps, créant un buzz massif sur la toile qui reconnaît en Kendra Morris une Janis Joplin des temps modernes. « Sa voix troublante réveille le fantôme tatoué d’Amy Winehouse et le spectre électrique de Janis Joplin ».

Vous aimez cet article ?

1 point
J'aime J'aime pas

Total votes: 1

J'aime : 1

pourcentage de J'aime : 100.000000%

J'aime pas : 0

pourcentage de J'aime pas : 0.000000%

Vous êtes inspiré(e) ? Publiez un article !


Article écrit par petitbuzz

Photo du profil de petitbuzz

Administrateur du site. Passionné de nouvelles technologies et webmaster au service du buzz et des bonnes actus au fil du web, j'aime vous faire partager mes découvertes et mes coups de cœur ! J'adore le high-tech, les objets connectés, l'innovation, les jeux vidéo, la musique, la littérature, l'humour, le marketing .. et surtout le buzz ! ;)

9_CDISCOUNT GENERIQUE_visuel018_1024x768.gif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *