Essai Renault Twingo GT 2017

Auto Plus Magazine a mis en ligne la vidéo Essai Renault Twingo GT 2017. Lancée fin 2014, la Twingo s’enrichit aujourd’hui d’une version plus musclée appelée GT. Pour l’occasion, la Twingo reprend le 3 cylindres de la TCe 90 mais le pousse à 110 ch, toujours délivrés aux roues arrière via une boîte manuelle à 5 rapports : pas d’EDC à l’horizon pour l’instant. Cette Twingo GT se reconnaît de ses soeurs essentiellement par sa prise d’air sur l’aile arrière gauche, mais aussi à sa double sortie d’échappement, en plus des badges Renault Sport, des strippings latéraux et sur le toit et des jantes de 17 pouces. Elle est proposée en 4 couleurs : noir, blanc, gris et orange.

La personnalisation à l’intérieur commence par des seuils de portes spécifiques et se poursuit par des sièges mi-cuir qui reprennent les couleurs proposées sur la GT. On trouve également un pédalier et un levier de vitesses alu et des touches de couleurs qui reprennent là encore les teintes de la GT. Dommage que sur cette version semi sportive il n’y ait pas de compte-tours. Au centre, l’écran central du R-Link 2 est en option. A l’arrière, rien de nouveau avec une habitabilité limitée pour deux adultes. Aucun changement non plus dans le coffre qui reste à 219 dm3 avec un seuil de chargement élevé.

Contact et le 3 cylindres fait entendre une voix à peine plus rauque que la TCe : on est un peu déçu sur ce point. Les premiers rapports courts donnent une sensation de vivacité en ville. Le moteur reprend bien en bas des tours et monte au rupteur sans problème. La commande de boîte aurait pu être plus précise. Côté châssis, cette GT a été durcie par rapport aux autres Twingo au point de devenir vraiment ferme, en ville comme sur route. Elle devient du coup plus dynamique et l’arrière se déhanche même assez facilement à l’accélération grâce à un ESP plus permissif, notamment sur le mouillé.

La direction à démultiplication variable, une première sur la Twingo, est plutôt agréable et préserve en tout cas un rayon de braquage ultra court, toujours pratique en manoeuvre. En consommations, cette GT est plus gourmande que la TCe mais reste loin du seuil de malus écologique. Et pour le tarif, Renault a mis la barre à 17000 €. C’est un peu cher, mais moins que la Smart Forfour Brabus, sa sœur jumelle technique, qui met la barre à 20000 € minimum ! En contrepartie, cette dernière offre une présentation plus luxueuse et une boîte double embrayage en série, indisponible sur la Twingo GT même en option.

Vous aimez cet article ?

1 point
J'aime J'aime pas

Total votes: 1

J'aime : 1

pourcentage de J'aime : 100.000000%

J'aime pas : 0

pourcentage de J'aime pas : 0.000000%

Vous êtes inspiré(e) ? Publiez un article !


Article écrit par petitbuzz

Photo du profil de petitbuzz

Administrateur du site. Passionné de nouvelles technologies et webmaster au service du buzz et des bonnes actus au fil du web, j'aime vous faire partager mes découvertes et mes coups de cœur ! J'adore le high-tech, les objets connectés, l'innovation, les jeux vidéo, la musique, la littérature, l'humour, le marketing .. et surtout le buzz ! ;)

9_CDISCOUNT GENERIQUE_visuel018_1024x768.gif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *