Essai Mercedes GLC Coupé 250 Sportline 4Matic 2016

Auto Plus Magazine a mis en ligne la vidéo Essai Mercedes GLC Coupé 250 Sportline 4Matic 2016.

En 2015, Mercedes a remplacé son GLK par un GLC, concurrent du BMW X3. En 2016, le GLC est arrivé en en version Coupé, concurrent cette fois du BMW X4. La principale différence vient du dessin de la partie arrière avec un pavillon plongeant. Le GLC Coupé est plus long de 7 cm par rapport au GLC « normal », mais aussi plus bas de 4 cm, histoire de lui donner une allure plus dynamique visuellement. Le GLC coupé reprend les même motorisations que le GLC normal avec des blocs allant jusqu’à 367 ch et une version hybride rechargeable. Notre modèle de 211 ch est le plus modeste en essence.

A l’intérieur, on reconnaît la planche une planche de bord proche de celle de la Classe C, sur laquelle est basé le GLC, avec les trois aérateurs chromés centraux, l’écran central non tactile commandé par la molette centrale. La qualité de présentation est flatteuse, et l’équipement de notre modèle d’essai très complet, notamment en termes d’aides à la conduite. A l’arrière, malgré la ligne plongeante du pavillon, la garde au toit est suffisante même pour des grands. Le coffre souffre d’un seuil de chargement très haut perché, plus haut que le GLC normal, et sa capacité est moindre d’environ 70 dm3.

Contact et le 4 cylindres 2 litres est discret. Grâce au turbo, il reprend facilement avant les 2000 tours mais s’essouffle un peu après les 5000 tours, ce qui ne l’empêche pas de relancer facilement même sur autoroute. La boîte automatique à 9 rapports imposée avec cette motorisation est douce et rapide. La transmission intégrale, également imposée, assure quant à elle une motricité impeccable. Côté châssis, autant le GLC normal nous avait emballés par son excellent confort, autant ce GLC coupé, volontairement typé plus dynamique par Mercedes, nous a paru en manque de confort.

Les énormes roues de 20 pouces fournies de série sur cette finition Sportline y sont sans doute pour quelque-chose, et la suspension pilotée absente ici aurait permis d’adoucir le trait. Finissons par le plus gênant : le tarif. Si le GLC normal est cher, le GLC coupé l’est encore plus avec presque 6000 € d’écart entre les deux carrosseries pour cette version 250 Sportline. Le GLC est donc plus cher pour moins de confort, moins d’espace intérieur, mais un côté plus exclusif. Chez BMW, l’écart est moins important puisqu’il tourne autour des 3000 € de plus pour le X4 par rapport au X3

Vous aimez cet article ?

1 point
J'aime J'aime pas

Total votes: 1

J'aime : 1

pourcentage de J'aime : 100.000000%

J'aime pas : 0

pourcentage de J'aime pas : 0.000000%

Vous êtes inspiré(e) ? Publiez un article !


Article écrit par petitbuzz

Photo du profil de petitbuzz

Administrateur du site. Passionné de nouvelles technologies et webmaster au service du buzz et des bonnes actus au fil du web, j'aime vous faire partager mes découvertes et mes coups de cœur ! J'adore le high-tech, les objets connectés, l'innovation, les jeux vidéo, la musique, la littérature, l'humour, le marketing .. et surtout le buzz ! ;)

9_CDISCOUNT GENERIQUE_visuel018_1024x768.gif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *