Essai Jeep Cherokee Multijet 200 Overland 2016

Auto Plus Magazine a mis en ligne la vidéo Essai Jeep Cherokee Multijet 200 Overland 2016. La gamme Jeep se compose d’un 4×4 pur et dur, le Wrangler, et de 3 SUV : le petit Renegade, le Grand Cherokee, et entre les deux, le Cherokee. Celui-ci a été lancé en 2014 avec une proue originale mais qui garde les 7 ouïes verticales. Il est proposé avec un V6 essence, mais aussi en diesel avec des blocs de 140 à 200 ch. Nous essayons ici la version diesel la plus puissante, uniquement proposée en 4 roues motrices et avec une boîte automatique à 9 rapports. Elle est ici associée à la finition haut de gamme Overland reconnaissable à ses bas de caisse et passages de roues couleur carrosserie.

A l’intérieur, le Cherokee présente plutôt bien même si les plastiques de la partie inférieure de la planche de bord sont durs. Le grand écran central tactile se montre plutôt réactif et on trouve en bas de la console centrale le sélecteur de mode tout-terrain, similaire à celui de Land Rover. A l’arrière, la banquette est coulissante en 2/3-1/3 : elle offre une habitabilité correcte pour les jambes mais la garde au toit est un peu juste pour des grands. Le coffre a été mesuré à 390 dm3 par nos soins : c’est l’un des plus petits de la catégorie, mais vous avez droit à une vraie roue de secours…

Contact et le 4 cylindres diesel se révèle peu vibrant mais trop bruyant pour la catégorie. La lecture de la fiche technique nous avait laissés septiques avec un couple maximal annoncé à 2500 tours, soit très haut pour un diesel, et une puissance maximale atteinte à 3500 tours, soit une plage d’utilisation optimale théorique de 1000 tours seulement. Dans les faits, le couple est déjà généreux bien avant le régime annoncé, mais il ne sert effectivement pas à grand-chose de monter dans les tours. Les performances sont quelconques vu le niveau de puissance : un GLC 250d fait bien mieux face au chrono.

La direction donne parfois une sensation de lourdeur et c’est dommage car pour le reste, ce Cherokee offre un bon compromis châssis avec un confort très correct et un amortissement bien géré même à haute vitesse. La boîte est agréable dans l’ensemble même si elle se montre parfois lente. Au chapitre budget, ce Cherokee s’avère un peu gourmand pour sa catégorie : le GLC 250d consomme presque 1 litre de moins selon nos mesures. Quant au tarif, notre modèle frôle les 50000 € : c’est cher mais moins que le fameux GLC, et l’équipement de cette version Overland est très complet, y compris en éléments high-tech.

Vous aimez cet article ?

2 points
J'aime J'aime pas

Total votes: 2

J'aime : 2

pourcentage de J'aime : 100.000000%

J'aime pas : 0

pourcentage de J'aime pas : 0.000000%

Vous êtes inspiré(e) ? Publiez un article !


Article écrit par petitbuzz

Photo du profil de petitbuzz

Administrateur du site. Passionné de nouvelles technologies et webmaster au service du buzz et des bonnes actus au fil du web, j'aime vous faire partager mes découvertes et mes coups de cœur ! J'adore le high-tech, les objets connectés, l'innovation, les jeux vidéo, la musique, la littérature, l'humour, le marketing .. et surtout le buzz ! ;)

9_CDISCOUNT GENERIQUE_visuel018_1024x768.gif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *